ActivitiesActivit├ęs
DonationsDons
Click and type your translation hereClick and type your translation here
Stacks Image 948
M. Ernest Caparros
1938–2018

Ernest Caparros was a professor emeritus of civil law at the University of Ottawa. He taught comparative law, civil law, and canon law from 1966 to 1980 at Laval University, where he edited the Cahiers de Droit (1965-1970) and was also the vice-dean of the law faculty from 1971 to 1977 when he moved to the University of Ottawa. He taught there until 2002 while also editing the Revue générale de droit (from 1981 to 2002). He received his PhD in civil law from Laval University and in canon law from the University of Navarre in Spain. He was the director of the Gratianus series for Wilson & Lafleur.

He was the author of numerous books and articles, and presented on comparative religious law and canon law throughout the world. He was a member of the Royal Society of Canada, the international academy of comparative law, and the knights of Malta.

The funeral will take place on Saturday December 1 at 11:00 at Saint- Ambroise, at 1215 rue Beaubien Est in Montréal.

Visitation at:
Charles Rajotte Complexe Funéraire
1350, rue Beaubien Est,
Montréal
Friday November 30, 2:00 to 5:00, and 7:00 to 10:00

In lieu of flowers, contributions may be made to FCE.








Please note that donations made through Paypal incur a 4% fee for FCE. We request that if possible, please make your donation by cheque mailed to the FCE office.
M. Ernest Caparros
1938–2018

Professeur émérite à l’Université d’Ottawa, Ernest Caparros a enseigné le droit civil, le droit comparé et le droit canonique de 1966 à 1980 à l'Université Laval, où il a dirigé les Cahiers de
Droit (1965-1970), il a été le vice-doyen de la faculté de droit de 1971 à 1977 à l'Université Laval, et jusqu’en 2002 à l'Université d'Ottawa, où il a dirigé la Revue générale de droit (de
1981 à 2002). Docteur en droit de l’Université Laval et en Droit canonique de l’Université de Navarre (Espagne), Directeur de la Collection Gratianus, il était aussi professeur visiteur en droit
canonique de la Pontificia Università della Santa Croce (Rome) et professeur au Département de droit canonique de l’Institut de formation théologique de Montréal, dont il a été le premier
Directeur (2011-2013).

Auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles, il était un conférencier recherché notamment en droit religieux comparé (rapporteur général aux Congrès de l’Académie
internationale d’Athènes et Bristol), en droit canonique (Congrès internationaux de Budapest, Mexico, Rome). Il était membre de la Société Royale du Canada, membre associé de l’Académie internationale de droit comparé et Chevalier de grâce magistrale de l’Ordre de Malte.

Les funérailles de M. Caparros auront lieu ce samedi 1er décembre à 11h00 à l’église Saint- Ambroise, situé au 1215 rue Beaubien Est à Montréal.

Contact - Charles Rajotte Complexe Funéraire
1350, rue Beaubien Est
Montréal
Vendredi 30 novembre 2018, 14h00 à 17h00, 19h00 à 22h00

Au lieu d’offrir des fleurs, on vous invite à faire un don à la FCE.








Veuillez noter que les dons faits par l'entremise de Paypal occasionnent des frais de 4% pour FCE. Nous vous demandons, si possible, de faire les dons par chèque et de les envoyer directement au bureau de FCE.
Saint Josemaria: “God is not like a hunter in search of prey”

Whenever one of his spiritual children died, Saint Josemaria could not hide his sorrow. He would go to the tabernacle and speak with Jesus, making a filial complaint. Later on he would think, along the lines of what he said at a public gathering in Buenos Aires, on June 23, 1974, speaking to a woman who had lost a child:

“Well, God knows best. He is not like a hunter in search of prey. He is like a gardener, who cares for the flowers, and waters them, and protects them. And he only cuts them when they are at the peak of their beauty and richness. God takes the souls when they are ripe”.

Cf. A. VÁZQUEZ DE PRADA, The Founder of Opus Dei, Volume III: The Divine Ways on Earth, New York, Scepter Publishers, p. 295.
And: josemariaescriva.info
Saint Josémaria : « Dieu n’est pas un chasseur »

Quand un de ses fils spirituels mourait, saint Josémaria ne pouvait réprimer sa douleur : il allait converser avec Jésus devant le tabernacle et se plaindre filialement. Puis venait une réflexion, qu’il avait transmise le 23 juin 1974 à Buenos Aires, lors d’une rencontre publique, à une dame qui venait de perdre un enfant :

« Dieu en sait plus que nous. Ce n’est pas un chasseur aux aguets. Il est comme un jardinier qui soigne ses fleurs, les arrose, les protège ; il ne les coupe qu’au moment où elles sont les plus belles, les plus épanouies. Dieu appelle les âmes à lui quand elles sont mûres. »

Cf. A. VAZQUEZ DE PRADA, Le fondateur de l’Opus Dei, vol. III : Les chemins divins de la terre, Paris/Montréal, Le Laurier-Wilson & Lafleur, 2005, p. 441.
Et : josemariaescriva.info